Diplômes, titres universitaires et professionnels, certifications, autorisations de sécurité, permis de conduire, carte d’identité, passeport… Nous possédons toutes ces accréditations sous forme de documents papier. Entre perte des documents, vols et falsifications, les attestations papier sont bien souvent à l’origine de multiples inconvénients.

Cependant, la technologie numérique crée de nouvelles opportunités et perspectives pour ces accréditations qui nous accompagnent dans la vie de tous les jours : aujourd’hui, nous nous intéressons à la notion de digital credentials. De quoi parle-t-on exactement, à quoi cela sert et quelles sont les avancées dans le développement de cette innovation ?

BCdiploma vous liste 3 exemples d’usage numérique des digital credentials.

Que sont les digital credentials ? Définition

Les digital credentials sont des attestations ou certificats numériques délivrés par une institution : diplômes, blocs de compétences, transcripts, etc.

Ce sont la version numérique des documents cités plus haut. Tout comme les attestations papier, les digital credentials sont délivrés par des institutions accréditées : des institutions académiques, des institutions du service public, etc. Et comme les attestations papier, les digital credentials ont une valeur probante.

3 Exemples de digital credentials :

Exemple 1 : Les open badges pour certifier un apprentissage informel ou un accomplissement

Qu’est-ce qu’un open badge ? À quoi servent-ils ?

Les open badges ont été créés en 2011 aux Etats-Unis par les fondations Mozilla et McArthur pour valoriser les apprentissages informels, c’est-à-dire les compétences acquises hors du système scolaire. Ils peuvent être attribués par une institution académique, par des organismes de cours en ligne ou par les organisateurs d’événements et de conférences sous forme de certificat numérique.

L’open badge est un standard numérique qui contient des données :

  • Le nom de l’émetteur ;
  • Le nom du détenteur ;
  • Les critères d’attribution ;
  • La date d’attribution ;
  • Les preuves de l’acquisition.

Par nature, en lisant les informations contenues dans l’open badge grâce à un QR code ou un lien url, il est possible de vérifier et attester les compétences acquises ainsi que l’identification du détenteur. Il se présente parfois sous la forme d’image numérique contenant les métadonnées listées ci-dessus.

Les open badges sont stockés dans des sacs à badges comme :

  • Open Badge Passport;
  • Badgr (ex Mozilla Backpack).
Open Badge Passport et Badgr (ex Mozilla Backpack).

Ils peuvent être affichés et partagés sur les réseaux sociaux afin de démontrer des engagements, des compétences techniques particulières et de se démarquer face aux recruteurs.

Exemples d’open badges

Les open badges s’acquièrent en majorité hors ou en parallèle du système scolaire traditionnel. On retrouve des open badges pour :

  • La participation à un événement ;
  • La réalisation d’un projet individuel ou collectif ;
  • Attester d’engagements, comme le badge éco-citoyen ;
  • Valoriser des compétences : la maîtrise du langage de code Python par exemple ;
  • Certifier le suivi de MOOCs avec des formations en ligne sur Coursera par exemple.

Exemple 2 : La micro-certification pour la délivrance de blocs de compétences

Une micro-certification est “une certification attestant des résultats d’apprentissage obtenus à l’issue d’un cours ou d’un module de courte durée évalué de manière transparente.”

Les micro-certifications permettent un apprentissage flexible, modulable et sont mobilisables tout au long de la vie professionnelle. Elles peuvent prendre la forme d’open badges numériques mais surtout, de manière plus formelle, de certifications numériques.

Pourquoi les micro-certifications sont-elles adaptées pour attester des blocs de compétences ?

Depuis l’application de la réforme de la formation professionnelle de 2018 avec la loi “pour la liberté de choisir son avenir professionnel”, les diplômes numériques et les certifications professionnelles doivent être découpés en blocs de compétences.

Les blocs de compétences sont des “ensembles homogènes et cohérents de compétences contribuant à l’exercice autonome d’une activité professionnelle et pouvant être évaluées et validées. ” (Code du travail)

Explication schématique des blocs de compétences

Ainsi, les organismes de formation agréés peuvent délivrer des services de micro-certification numérique pour attester la maîtrise de tous les blocs de compétences constituant une formation.

Les micro-certifications permettent aux étudiants de mobiliser leurs compétences professionnelles tout au long de leur vie : les apprenants pourront présenter leurs micro-certifications lors de leur premier emploi, pour leur mobilité interne en entreprise et pour changer de vie professionnelle. Les micro-certifications sont faites pour favoriser la flexibilité et la mobilité dans le monde du travail.

Voir des exemples de blocs de compétences pouvant faire l’objet de micro-certifications

Exemple 3 : Les diplômes numériques

Pourquoi dématérialiser les diplômes ?

Les diplômes dématérialisés sont plus pratiques pour les étudiants : ils ne se perdent pas et sont très simplement partageables. 

Cependant, et nous y pensons moins, les diplômes numériques sont aussi beaucoup plus avantageux pour les organismes de formation car ils permettent de :

  • Optimiser les processus administratifs ;
  • Stocker plus facilement les documents ou les données relatives à ces documents ;
  • Avoir un accès immédiat aux données et à l’information, notamment suite aux demandes des entreprises ou des étudiants ;
  • Démontrer le caractère innovant de l’école ;
  • Renforcer le lien entre les alumni et l’université ;
  • Lutter contre les falsifications de diplômes qui peuvent nuire à l’image de l’organisme.

 L’exemple d’emlyon business school

emlyon digital credential made by BCdiploma

emlyon business school est une école de commerce française basée à Lyon. C’est la première business school à avoir numérisé les diplômes de ses élèves et alumni, soit plus de 18 000 personnes.

Depuis 2019, les diplômes et certifications d’emlyon business school sont délivrés automatiquement et certifiés sur la blockchain en collaboration avec BCdiploma.

Grâce à un lien url unique, les étudiants ont accès en un simple clic à leur diplôme dématérialisé contenant toutes les informations nécessaires pour prouver la validation de leur formation et peuvent le partager à des recruteurs, aux entreprises et même sur les réseaux sociaux.

Les diplômes d’emlyon business school peuvent être affichés en plusieurs langues, vérifiés instantanément et être téléchargés par les entreprises. Ce service utile et innovant renforce l’attractivité et l’appréciation de l’école par les étudiants !

Ce site web d’emlyon business school permet d’en savoir plus sur l’initiative blockchain de la business school.

Pourquoi choisir les digital credentials 100% blockchain de BCdipoma ?

BCdiploma est le premier à avoir créé des services de digital credentials fondés sur le stockage des données sur la blockchain. 

Quels sont les avantages à choisir des “digital credentials blockchain” ?

Les digital credentials délivrés sur la blockchain via BCdiploma sont sécurisés, infalsifiables, vérifiables et pérennes. 

La blockchain est une base de données décentralisée et, par nature, une technologie numérique infalsifiable. Les digital credentials blockchain sont ainsi conservés de manière sécurisée car aucune falsification ne peut être effectuée. C’est un gage de confiance et de sécurité qui permet aux étudiants et apprenants de prouver tout au long de leur vie l’authenticité de leurs formations et de leurs apprentissages.

BCdiploma est spécialisé dans les attestations numériques de diplômes, les micro-certifications et permet à tout organisme de formation de créer ses propres open badges grâce à une plateforme clé en main.

Aujourd’hui, plus de 100 institutions de 18 pays font confiance aux services de BCdiploma pour délivrer leurs blockchain digital credentials.

Découvrir BCdiploma et ses digital credentials 100% blockchain.