La blockchain, technologie numérique très en vogue ces dernières années, est bien plus qu’un réseau décentralisé pour permettre les transactions de cryptomonnaies : c’est une solution prometteuse qui permet, d’une manière générale, l’authentification des informations numériques.

Grâce à son système ultra sécurisé, elle permet d’authentifier la provenance et l’exactitude des données numériques stockées dans ses blocs chaînés. 

Voici 10 exemples de secteurs où les entreprises utilisent l’authentification par la blockchain : 

1. L’identité des personnes : l’authentification et la protection des données personnelles

authentification et la protection des données personnelles

Après les empreintes digitales et biométriques, la blockchain pourrait bien devenir la prochaine technologie numérique pour authentifier l’identité des utilisateurs d’Internet sans identifiant ou mot de passe. Grâce à ses propriétés et son processus sécurisé, la blockchain permettrait aussi de protéger les données personnelles pour respecter le RGPD. 

Quelques entreprises se sont déjà lancées sur ce marché comme Civic pour authentifier l’identité des utilisateurs sur Internet et pour contrôler leur âge sans devoir fournir de documents d’identification personnelle. Les blockchains serviront bientôt aux citoyens pour la gestion décentralisée de leurs données personnelles justifiant leur identité.

2. Les transactions financières : pour plus de sécurité financière grâce à la blockchain

transactions financières

Bien que la blockchain ait été créée pour effectuer des transactions avec les cryptomonnaies, elle pourrait révolutionner bien plus encore l’industrie de la finance. La technologie blockchain pourrait s’appliquer à toutes les transactions financières effectuées par les banques. La valeur probante de la blockchain est en effet un gage de sûreté pour des transactions aussi risquées que les transactions financières.

Plusieurs institutions financières investissent actuellement dans le système des blockchains pour plus de sécurité dans les paiements : c’est le cas des banques américaines Santander et JP Morgan. 

3. Le luxe : garantir l’authenticité des articles et leur traçabilité jusqu’au marché de la seconde main

Luxe

En 2020, les douanes françaises ont saisi environ 800 000 vêtements, chaussures et accessoires contrefaits. La contrefaçon est un vrai défi pour l’image des entreprises du luxe et pour l’économie des pays qui en sont victimes. 

Pour authentifier les articles de luxe, certaines entreprises du secteur dont LVMH, Richemont et Prada ont créé par consortium la blockchain Aura en 2019. Elle vise à authentifier les produits du luxe et à assurer leur traçabilité pendant toute leur utilisation, de la vente jusqu’à la seconde main. Ce système permet aux clients de faire des achats de luxe en toute sécurité.

4. Authentifier les états des lieux par la blockchain

Etats des lieux

Assurer l’authenticité et l’infalsificabilité d’un état des lieux grâce à des photos prises avec son téléphone : c’est aussi ce que permet la blockchain. La certification blockchain de l’état des lieux pour une location de voiture ou d’appartement pourrait bien devenir un nouveau standard de sécurité.

La startup WeProov utilise la technologie de la blockchain pour authentifier les états des lieux en prenant une simple photo avec son smartphone ou sa tablette. Elle garantit un état des lieux sécurisé, infalsifiable et dont la traçabilité des données est protégée.

5. L’agroalimentaire : assurer la provenance des aliments et leur traçabilité

L’agroalimentaire

La blockchain révolutionne aussi le secteur de l’agroalimentaire en améliorant la traçabilité des aliments de la ferme à l’assiette. Elle garantit l’authentification de leur provenance auprès des consommateurs qui sont aujourd’hui soucieux de la qualité, de l’origine et des conditions de production de leur alimentation. 

Par exemple, l’entreprise Connecting Foods utilise la blockchain pour restaurer la confiance des consommateurs et travaille avec plusieurs entreprises de l’agroalimentaire pour assurer la traçabilité de leurs aliments.

6. Les jeux vidéos : des NFTs pour authentifier les achats collectors

Les jeux vidéos

Les NFTs, Non Fungible Tokens, sont des fichiers informatiques stockés sur la blockchain qui permettent aux utilisateurs de faire des achats digitaux uniques. C’est par exemple le cas des œuvres d’art numériques dont l’acquéreur doit être assuré qu’elles seront bien uniques, irremplaçables et immuables. 

Des jeux vidéo fondent leur technologie sur la blockchain pour garantir aux joueurs l’accès à des articles numériques rares et uniques. C’est ce qu’utilise la startup française Sorare pour son univers de jeu sur le football : les joueurs achètent des cartes certifiées authentiques grâce à la blockchain. 

7. La santé : la blockchain pour authentifier la provenance des médicaments

médicaments

Le saviez-vous : le secteur pharmaceutique est l’un des plus touchés par la contrefaçon dans le monde. La blockchain permet la traçabilité des médicaments pour lutter contre la vente de faux, un enjeu de taille pour la santé publique. 

Il existe aujourd’hui plusieurs solutions blockchain pour améliorer la traçabilité et la vérification des médicaments comme BlockPharma en France, blockchain spécialisée dans la lutte contre les médicaments falsifiés.

8. L’Art : l’authentification par la blockchain et la propriété intellectuelle

Art

Parmi les autres services qu’offre la blockchain : protéger les créations intellectuelles et artistiques et authentifier l’antériorité de son œuvre en cas de litige. 

L’entreprise Ipocamp se fonde sur la blockchain pour permettre à ses clients de protéger leurs créations et défendre leurs droits de propriété intellectuelle en toute confiance.

9. La cybersécurité : la blockchain utilisée par les gouvernements 

cybersécurité

Lorsqu’il s’agit de protéger les données personnelles des citoyens ou les documents officiels de l’Etat et d’authentifier toute modification, la blockchain est une des technologies préférées des gouvernements. 

C’est par exemple le cas de l’Etat du Colorado, de l’Australie ou de l’Estonie qui protègent et authentifient chaque changement dans les données officielles stockées grâce à la blockchain.

10. Les diplômes : l’authentification par la blockchain avec BCdipoma

diplômes

BCdiploma est le spécialiste de l’authentification par la blockchain des documents de formation officiels comme les diplômes, les attestations et autres certifications. 

Les diplômes et open badges 100% blockchain de BCdiploma sont traçables, vérifiables et infalsifiables. Étudiants comme recruteurs peuvent les consulter en ligne avec une entière transparence. Ce sont des solutions clés pour en finir avec la fraude au diplôme.

Vous voulez en apprendre plus sur BCdiploma et sa blockchain pour authentifier les diplômes ? Découvrez sa technologie blockchain innovante.

Pour en savoir plus :

https://www.larevuedudigital.com/luxe-lvmh-prada-et-cartier-font-blockchain-commune-pour-authentifier-leurs-produits/

https://www.pwc.fr/fr/vos-enjeux/blockchain/la-technologie-blockchain-pour-les-institutions-financieres.html

https://www.pwc.com/gx/en/services/legal/tech/assets/estonia-the-digital-republic-secured-by-blockchain.pdf

https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/la-blockchain-pour-certifier-des-documents-personnels-90033/